Blog categories

Comments

Sachez travailler vos points faibles !

Tétanisé à l’idée de prendre la parole en public ? Submergé par vos émotions devant vos collègues, vous fuyez vos responsabilités en cas de conflit ? Avec un peu de volonté tout peut changer !

Effectivement, vous  pouvez corriger vos défauts les plus handicapants… mais cette opération nécessite une bonne dose de volonté, car tout d’abord il faut identifier précisément les points à améliorer, et ce diagnostic n’est pas facile. Pour le mener à bien, Madame Fettouma KEMACHOU, coach en développement personnel, propose une méthode : «  listez sur une feuille l’ensemble des compétences qui vous semblent importantes dans la vie. Puis triez celles dont vous croyez disposer et celles qui vous manquent.

Une fois cette sélection effectuée, reste à accepter l’idée du changement  et l’effort sur soi qu’il implique. Ce qui suppose parfois de reconsidérer des traits de caractère qu’on méprisait jusque-là.

«  Quelqu’un d’impatient,  aura du mal à voir le côté positif de la lenteur, Jusqu’à ce qu’il réalise que la capacité d’écoute et la réflexion qui lui sont associées sont précisément les qualités qui lui manquent », fait remarquer Ouns DAGHBOUCHE, psychologue et coach de famille.  Encore faut-il bien doser les changements auxquels on aspire. Trop peu,  personne ne verra la différence. Trop,  vous risquez de ne plus vous reconnaitre… l’exercice est délicat, mais gardez à l’esprit qu’essayer, c’est déjà changer !

Tester sa motivation. «  Travailler sur ses points faibles demande beaucoup d’efforts » averti F.ettouma KEMACHOU. Un examen préalable de vos motivations est donc indispensable. Première question à vous poser : êtes-vous certain de ne pas pouvoir vous accommoder du défaut concerné ? S’il ne porte préjudice ni aux autres ni à vous-même, à quoi bon vouloir le changer ?

Pour savoir à quoi vous en tenir, rien ne vaut la technique du 360 degrés, qui consiste à demander à vos proches ce qu’ils pensent de vous. Vous réaliserez peut être à cette occasion que votre défaut à, aux yeux de certains, toutes les caractéristiques d’une qualité.

Vous pouvez, par exemple, vous sentir gêné par votre timidité. Mais dites-vous qu’elle vous rend peut être attentif aux autres et accentue  votre finesse d’analyse psychologique. En revanche, si les inconvénients liés à ce défaut sont réellement pénalisants, le changement s’impose. Une fois le diagnostic établi, une question demeure, dont vous seul détenez la réponse : êtes-vous prêt à tout faire pour changer ?  Seule une volonté sans faille peut venir à bout de notre inclinaison naturelle à la paresse et à la résistance au changement.

Si vous décidez d’entreprendre cette démarche, vous devrez la mener sans hésitation ni retours en arrière. Il ne faut surtout pas dire qu’on n’y arrivera pas, au contraire : on doit s’imaginer que l’objectif est déjà atteint !

Méthode des petits pas. Il faut bien doser vos efforts… Vous donner des objectifs trop ambitieux vous mettrait, dès le départ, en situation d’échec. «  Les plus grands changements commencent par de petits progrès et des résultats immédiats », souligne Ouns Daghbouche. Il s’agit donc de vous bâtir un programme d’actions adapté à votre but et à vos moyens. Vous éprouvez des difficultés à prendre la parole en public ?

Entraînez vous à lever les yeux de vos notes, puis présenter un document en réunion, jusqu’à vous sentir à l’aise devant 500 personnes. Cette méthode des petits pas permet de segmenter le but final en objectifs intermédiaires. A chaque progrès, on éprouve fierté et satisfaction, ce qui facilité le passage à l’étape suivante.

Pour ne pas perdre de vue votre but, fixez vous une date butoir, car avoir une échéance motive et encourage la mise en action. Êtes-vous prêt à accepter un nouveau « moi », à perdre vos repères ? Pour pouvoir continuer à vous reconnaître, mieux vaut ne procéder qu’à des changements mesurés. Après tout, personne ne vous demande de devenir parfait. Ainsi n’évoquer que ses points forts pendant un entretien de recrutement rend forcément suspect ! Et puis, vos défauts sont aussi là pour mettre en valeur… vos qualités !

Il ya de nos jours des cabinets conseils spécialisés dans le développement personnel qui utilisent la technique de la sophrologie qui est une méthode de bien être qui permet de mieux traverser les périodes difficiles dans la vie, par exemple un changement de travail, une sensation d’être perdu dans sa vie, un manque de confiance en soi, stress, une addiction…. En procurant préparation mentale et relaxation, pensez y !

S. BENMADI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-image: url(http://www.talentsjobdays.com/wp-content/uploads/2018/09/travailler-vos-points-faibles-6.jpg);background-size: initial;background-position: center center;background-attachment: initial;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 500px;}